Raisons pour visiter Lviv

route-1128816_640

La capitale de l’Ukraine avec une histoire riche est loin d’être une ville post-soviétique pour la plupart des voyageurs. Ce joyau austro-hongrois avec des églises millénaires, des cafés et les plus excentriques restaurants de l’Europe de l’Est est sur la scène touristique internationale depuis des décennies.

À la suite des récents changements politiques dans cette région, cette ville ukrainienne séduisante peut juste être sur le point d’entrer dans le monde de l’ouest. Et maintenant c’est un grand temps de faire une visite à Lviv. Suite à la dévaluation de la monnaie ukrainienne, la hryvnia, l’Ukraine n’était jamais auparavant plus abordable comme une destination. Est-ce qu’on peut y aller en sécurité ? Oui, beaucoup de voyageurs depuis le début du conflit dans l’Est de l’Ukraine ont été surpris de trouver une ville sur place avec ses cafés et ses restaurants célèbres pleins. Bien que dans les chaînes internationales de cafés ont glissées à travers l’Europe de l’Est, Lviv est différent. Cette ville des Habsbourg a réussi à conserver ses traditions de café viennois et dont le résultat sont les meilleures maisons de café en Europe orientale qui font leurs propres mélanges. Les restaurants ici non seulement remplissent l’estomac, mais nourrissent aussi l’esprit, fournissant des leçons de l’histoire et de la culture.
street-347442_640
Lviv est une ville des églises spectaculaires. Vous ne trouverez dans aucun autre endroit en Ukraine un tel nombre d’églises sur mètre. Comme dans toute l’Europe de l’Est, avant l’arivée des nazis et des soviétiques, Lviv était une mosaïque multiculturelle de nationalités et l’un des plus grands groupes étaient les Juifs. On estime qu’il y avait cent milles juifs vivant dans la ville juste avant la Seconde Guerre mondiale. Tandis qu’une grande partie de leur patrimoine a été détruite et les Juifs eux-mêmes éliminés par les nazis, certains sites dignes d’intérêt ont survécus. Lviv a son propre mémorial de l’Holocauste sur le bord du centre-ville. Dans les banlieues, sur la route de la frontière polonaise, le cimetière Yanovsky a une grande surface avec des pierres tombales avec les inscriptions en hébreu. Cependant, le site le plus effrayant est le plaque de marquage de l’emplacement du camp de concentration de Janowska où presque tous les Juifs de Lviv ont été assassinés. À Lviv vous trouverez aussi une immense nécropole cimetière Lychakivskiy qui est équivalent ukrainien du Père Lachaise. Situé sur une colline boisée, il rassemble les tombes de plusieurs générations d’Ukrainiens, Russes, Polonais et Autrichiens.